Je suis coupable

IMG_7167

« Avez-vous quelque chose à déclarer au tribunal parental M. JF? »

« Oui mon honorable. »

« JE SUIS COUPABLE! »

Coupable de ne pas corriger mes enfants quand je les entends faire une faute de structure linguistique. Coupable de trouver ça mignon et d’être dans l’incapacité de faire mon travail de père.

Pour ma défense, j’aimerais préciser que, je les reprends quand elles disent des « Si j’aurais ». Je suis conscient de la guerre que se livre les poissons-scie et les raies depuis des lustres. Par respect pour cette lutte acharnée je m’oblige de perpétuer la conviction, sans toutefois prendre position du côté des Raies ou des Scies par contre.

Mais quand les filles disent des « Sont est » je dois avouer que j’aime ça. Je les fais répéter, à l’occasion, le « Ils étaient » pour bien les éduquer, mais quelquefois je laisse passer les « Sont est » seulement pour entendre cette faute de français, qui sonne comme une musique enfantine à mes oreilles. Une musique qui se peaufine au fur et à mesure que mes filles grandissent.

Mots inventés

Je suis aussi coupable de les laisser inventer des mots. Des mots si adorables, que je préférerais faire une pétition pour qu’ils entrent dans le dictionnaire que de les corriger. Quand ma petite me montre son dessin de princesse et me déclare avec fierté qu’elle a fait « un château multico » à la place de multicolore, je la laisse faire. Je suis même du genre à adopter ce mot, « multico »,  moi aussi dans mon quotidien.

Quand elles voient une luciole sur le bord du feu, un chaud soir de juillet et qu’elles s’exclament « Regarde papa! La bibite s’illume! » Je me demande pourquoi je briserais ce moment magique de découverte pour instaurer de l’orthographe vocale! Alors, je ne dis rien. Je profite de la vie. Je souris et je redécouvre la vie dans leurs remix à elles!

Voulez-vous tu…

La conjugaison et les temps de verbe peuvent aussi passer un mauvais quart d’heure à la maison. Je l’avoue. Quand deux des filles jouent dans le salon cela arrive que celle qui est seule dans la cuisine invite les autres de cette façon: « Mes sœurs tu veux jouer à Croque-Carotte avec moi!? » Comme si elles faisaient un tout. Faut dire, que c’est souvent le cas! Elles forment un tout! Mais ça non plus je ne le corrige pas. J’aime entendre cette formulation de phrase inadéquate.

Alors, oui madame la juge je plaide coupable aux accusations de mauvaise éducation orthophonique.

Mais à ma défense j’aime laisser mes filles êtres qui elles sont et j’aime, par-dessus tout, les laisser grandir à leur rythme. J’aime les laisser être des enfants et ces erreurs de langages, moi, ça me fait du bien à entendre, car je me dis que bien assez vite elles seront plus là autour de moi à me remplir le cœur de ce genre de petits bonheurs quotidien. Donc j’en profite!

#JeSuisCoupable

 

Voilà!

JF

Be the first to comment on "Je suis coupable"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*