La censure

CensureTitre

Ce matin, j’ai pas envie de vous écrire quelque chose qui fera plaisir à tous. En fait, j’ai plus envie de vraiment comprendre où vous vous trouvez et peut-être lever un débat ou au moins une petite discussion. En somme, j’aimerais qu’on parle de la censure et voir votre opinion sur le tout.

Et vous la censure!?

Pour initier la conversation, je vais vous parler de mon positionnement. Ça vous aidera à mieux vous situer et comprendre ce que j’apporte à la table. C’est pas très compliqué, de mon côté, je suis contre la censure auprès de mes enfants. S’ils demandent, c’est qu’ils sont prêts à savoir. Si leur cerveau en est rendu à un certain endroit dans leur raisonnement, c’est qu’il y a eu réflexion. Quand mes fils m’ont ou vont me demander d’ « Où viennent les bébés? », je leur ai toujours répondu très rapidement et sans réflexion le principe. Je n’ai jamais eu droit à des réactions de dégoût. Je n’ai pas eu droit à des réactions les « hypersexualisant ». Je ne vois pas le but de cacher les choses… Si tu veux savoir, je vais te le dire.

L’honnêteté

Évidemment, je le fais aussi, comme je le ferais avec n’importe qui qui me demande une question. Je réponds honnêtement et franchement. JF, mon comparse de peredegosses.com me connaît, j’ai tendance des fois à trop dire vrai. Pas d’histoire d’abeilles et de métaphore du genre. On parle d’un pénis, une vulve, de sperme et d’ovules.

C’est une chose de parler des choses de la vie, mais la censure, c’est un peu partout. Les films, par exemple et la culture en général. Mes fils, qui avaient 5 et 8 ans à l’époque, m’ont demandé d’écouter un film d’horreur. C’était en fait Alien le film. J’ai dit oui, mais je leur ai aussi expliqué, honnêtement, que les films d’horreur, c’est du faux. Je leur ai montré le « making of » avant de montrer le film. De ne pas savoir quelque chose, c’est ce qui fait peur. Ça a changé la donne. Les enfants ont eu des réactions du genre « Wouah! C’est bien fait! ». Pire que ça, un des personnages de film préféré de mon Nicholas est Freddy Krueger. Je sais que je ne fais pas l’unanimité.

Ils ne sont pas des cons!

En somme,  si je résume ma pensée, je ne prends pas mes enfants pour des imbéciles. Il y a des centaines d’années, les enfants vivaient avec des réalités beaucoup plus traumatisantes. En fait, encore aujourd’hui, à certains endroits dans le monde c’est le cas. Mes enfants, je les traite comme des gens intelligents. Ça veut dire que je ne les censure pas. Ni dans leur façon de s’exprimer, ni dans leur façon de penser. Je les sensibilise sur mes valeurs. Je leur apporte un raisonnement. Plus souvent qu’autrement, ils comprennent cette logique est agissent de façon responsable. Des fois non, mais ils en paient le prix. Il faut comprendre que le respect des droits et libertés est de mise chez nous, mais l’esprit critique aussi.

Je me dis que ce n’est pas en cachant la vérité sur le monde qu’ils vivront et auront la possibilité de le changer. Parce-que oui, moi je tente de changer le monde à ma façon et j’aimerais bien qu’ils fassent la même chose. Le rendre meilleur. Censurer et cacher des éléments, les empêcher de penser d’une façon ou d’une autre, ça me semble comme une façon de garder les choses telles qu’elles sont… ce qui selon moi, serait le pire désastre.

Be the first to comment on "La censure"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*