Semaine de la paternité au Québec – version Joe!

Père de GossesPère de Gosses

Hier j’ai lu l’article de JF. J’ai été touché. Touché parce que ce nouveau médium qu’on utilise me permet de communiquer avec un ami d’une nouvelle façon. Entre gars, on ne jase pas beaucoup de choses qui nous touchent. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire des corrélations entre mon expérience de vie et la sienne. J’ai eu le malheur de perdre mon père aussi lorsque j’étais plus jeune.

Je ne peux que comprendre le fait qu’il n’ait pas pu présenter ses petites filles à son père. Qui plus est, vivre l’expérience de fierté qu’il a eue à la naissance de ses filles avec son père.

Pour ma part, j’ai perdu mon père quand j’avais 4 ans. Il s’est noyé. J’ai des bribes de souvenirs, mais tellement plus de questions!

Est-ce que je serais le même homme aujourd’hui?

En fait, c’est une simple question, qui englobe d’autres. Est-ce que j’aurais été plus loin au hockey? Est-ce que j’aurais été plus populaire à l’école? Est-ce que j’aurais fini des études? Est-ce que j’aurais eu plus de blondes? Est-ce que…

Un père, c’est mon rôle aujourd’hui. Rôle que je me suis attribué aveuglément. Rôle sur lequel je n’avais pas tant de références. Peut-être le père d’un ami chez qui j’ai souvent couché sur le divan pendant le secondaire. Peut-être les pères des autres enfants que je trouvais si cool. Peut-être les pères que je voyais à la télévision.

Tout ça pour dire que le rôle, je ne sais pas si je l’exécute bien. Je n’ai pas de références et c’est déstabilisant, des fois. J’aimerais ça pouvoir demander conseil à quelqu’un, des fois, quand à la maison ça va mal avec la famille. Je ne sais pas trop à qui en parler afin qu’il comprenne d’où je viens, ce que j’ai vécu. J’ai pas une relation, cette relation privilégiée qu’ont beaucoup de gens.

On va se le dire, des fois, être papa, c’est difficile. C’est le « fun » d’avoir un appui. Quelqu’un qui est là pour épauler. Quelqu’un de qui tu as été cloné sur qui tu peux essayer de te baser.

Aimez votre papa. Vous êtes chanceux de l’avoir, même s’il vous énerve des fois. Même s’il vous agace souvent. Même s’il est sévère.

Love you Dad!

JF, merci d’avoir pris le temps d’écrire ton dernier article de blog. Ça m’a vraiment remis à ma place quant à certains éléments. Ça m’a aussi donné le goût d’aller prendre une bière avec toi bientôt mon cher ami.

1 Comment on "Semaine de la paternité au Québec – version Joe!"

  1. La bière c’est quand tu veux dude! Love you man! 
    xxx

Leave a comment

Your email address will not be published.


*